Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
extrêmement geek  extrêmement geek

Cas 109

Actions et obligations

Le moine Djishin approcha le maître Banzen, troublé.

Le framework de recherche que j'ai écrit n’est pour l’instant pas capable de gérer les tâches qu’on m’a attribuées,” dit le moine. “Mais je crois toujours qu’il a une grande vertu. Me permettrez-vous de continuer son développement plus avant afin de triompher de ces obstacles ?”

“Quelle est cette grande vertu de ton framework ?” demanda Banzen, regardant à la fenêtre d’un air absent.

Le moine répondit, “Si on annote correctement le Value Object d’une table de la base de données, toute une page de recherche pour cette table peut être créée avec peu ou pas de code !”

“En vérité, l’écriture de code est un fardeau pour le Temple,” dit Banzen, ses yeux suivant un pinson à tête noire qui allait et venait rapidement. “Si nous n’étions pas si occupés à coder, nous aurions bien plus de temps... pour coder.”

“Le code que je souhaite éliminer n’est que la partie rébarbative,” fit Djishin. “Regardez ce pinson : jusqu’à quelle hauteur pourrait-il s’envoler s’il ne devait pas chasser les insectes dans la boue !”

Le maître se tourna, face à face avec le moine.

“Ton framework convient uniquement aux problèmes simples. Il échoue quand on lui oppose les plus bénignes des complexités—celles qu’une implémentation classique réussirait facilement. Comment vas-tu y remédier ?”

“En donnant à mon framework de nombreuses options de configuration et des endroits où l’on pourra brancher les personnalisations désirées,” dit le moine.

“Et bien va,” dit Banzen brusquement, congédiant le moine d’un revers de la main.

Après le départ du moine, Banzen appela la nonne Satou. Elle approcha nerveusement du bureau du maître, restant bien à l’écart du bocal qui s’y trouvait.

“Quand ce moine reviendra à son poste,” dit Banzen, “enchaîne ses pieds à ceux de son bureau et laisse-le ainsi pour un jour. S’il se plaint demain, libère ses pieds mais mets la chaîne sur ses mains, et dis-lui qu’il peut désormais courir aussi vite qu’il lui plaît.”

Note du Traducteur

Le titre est dur à traduire : “The Ties that Bind” (les liens qui lient, qui obligent, qui piègent). Du coup j’ai fait un autre jeu de mots entre les actions entreprises et les obligations résultantes. Le titre original n’est pas “Bonds (un autre synonyme de liens d’ailleurs) and shares (ou equity)”.