Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
modérément geek  modérément geek

Cas 142

Au royaume des aveugles

Banzen réunit le Clan de l'Araignée et dit :

Maître Suku est trop loin pour surveiller la livraison.
Comment pourrez-vous trouver les erreurs de votre code
S’il n’y a aucun abbé restant pour guider votre raison ?

Le premier moine dit :
Qui mieux qu’un porc connaît les défauts d’un autre porc ?
Je vérifierai le code de mon frère ; il fera ma revue de code.
Nous serons les yeux l’un de l’autre, et nous serons plus forts.

Le second moine dit :
Le porc peut connaître de l’intérieur, jusqu’au fond de ses entrailles,
Seul le chef peut dire à quel moment la chair est parfaitement rôtie.
Je fais confiance à nos testeurs ; leur tâche sacrée est de trouver les failles.

Le troisième moine dit :
Le porc peut-être cuit à la perfection et être délicieux,
Mais si l’Impératrice voulait du boeuf, le chef perdra la vie.
Je montrerai l’application aux clients, et ne croirai que leurs yeux.

Le quatrième moine dit :
Le chef mérite de perdre la tête s’il prend un idiot pour commis !
C’est fuir ses responsabilités qu’être trop confiant.
Je ne croirai que mes yeux, et utiliserai l’application jour et nuit.

Le cinquième moine dit :
Avant de faire le service toi-même, vois un docteur pour ton audition !
Ne faire confiance qu’à soi-même c’est être arrogant.
Mes yeux seront mes tests unitaires, vive l’automatisation.

Le sixième moine dit :
Qui juge le corps en ne regardant que les pieds est un piètre docteur.
Faisons tourner une douzaine de li en guise de patient.
Ma paire d’yeux sera automatisée aussi, mais c’est un web-crawler.

Le septième moine dit :
Qui juge le corps juste par ce qu’il peut voir, est un docteur pour cochons.
Puissions-nous rassembler la bile et le sang.
C’est un analyseur de code statique qui garantira mon code à l’exécution.

Le huitième moine couvrit sa tête d’un pan de robe, et dit :
L’aveugle doit rester en retrait, car sept routes commencent en ce point.
Si les sept reviennent raconter leurs voyages, j’en aurai vu plus que chacun.
Ce sont tous ces moines qui guideront mon chemin.

Banzen fit remarquer à son apprentie Satou:
Le second moine ne fait rien.
Le huitième moine ne fait rien.
Que te dit ton troisième oeil, en ce moment ?

Satou répondit à son maître :
Il y a de la vertu dans le rien du second sage,
Mais dans le rien du huitième il y en a huit fois davantage.
Le huitième devrait être le nouvel abbé, et le second son assistant.

C’est ainsi que le huitième moine eut une promotion,
et que le second moine reçut sa leçon.